Rando des Ecrins

La randonnée est le meilleur moyen de découvrir le Parc national des Ecrins et ses patrimoines naturels et culturels Découvrez maintenant une centaine d'itinéraires en ligne et près de 800 patrimoines décrits en images et en textes !

Guide "Idées-Rando"

Guide "Idées-Rando" disponible gratuitement à l'office de tourisme ou en téléchargement (en cliquant sur l'image). 45 idées rando, de vallées en sommets... dans la vallée du Champsaur & Valgaudemar.
De quoi combler tous vos souhaits : balade, rando découverte ou rando avec plus de 600 m de dénivelé. 

Carto-guides ou cartes IGN en vente à l'office de tourisme du Pays de Saint-Bonnet :

Carto-guides (1:30 000) en vente à l'unité (7,50€). Réseau de plus de 300 km d'itinéraires balisés et de 22 circuits commentés. Carte IGN (1:25 000) en vente à l'unité au prix de 12€. 

Plan d'eau du Champsaur

Situé à St Bonnet- en- Champsaur, le plan d’eau vous accueille sur son site de 10 hectares en pleine nature. Durant la saison estivale, venez profiter des nombreuses activités proposées : Kayak, Stand up Paddles, Toboggan aquatique, Minigolf, Pédalos, Trampoline, Parcours Forestiers.

La baignade est surveillée de 10h à 18h, tous les jours du 1er juillet au 31 août. Une aire de jeux est proposée pour les 3-6 ans, mais aussi un City Stade pour les + grands, un parcours sportif, deux terrains de volley, tables de ping pong, la pêche à la truite, deux aires de pique nique avec barbecues, des plages aménagées et entretenues.

Un Restaurant Bar Glacier est ouvert pendant la saison estivale. Animations et Concerts tous les jeudis et dimanches pendant la saison estivale.

 

 

Le sentier des ânes

Le 'Sentier des ânes' vous propose de découvrir la montagne accompagné d'un âne de bât, à la journée ou en itinérance. Visitez également l'asinerie : élevage des ânes, production laitière ainsi que la vente de produits cosmétiques au lait d'ânesse. 05500 St Julien (proche du Plan d'eau) : Tél : 06 60 34 41 56


Le Valgaudemar et ses alentours

Le Valgaudemar est une région qui se trouve au centre du massif des Écrins. Son point culminant est la barre des Écrins qui culmine à 4102 mètres d'altitude.

On peut y faire de très belles randonnées à la rencontre de lacs de montagne comme le lac de Pétarel ou le lac du Lauzon. On peut aussi faire étape dans un des refuges du Valgaudemar : refuge du Gioberney (1650 m), refuge du Pigeonnier (2430 m), refuge de Vallompierre (2271 m), refuge de Chabournéou (2020 m), refuge du Clot (1397 m),  refuge de Chalance (2570 m), refuge de l'Olan (2345 m) ou le refuge des Souffles (1975 m). Vous pourrez aussi visiter de charmants petits villages : Aspres les corps, Saint Firmin, Saint Maurice, Villard Loubière, Les Andrieux, La Chapelle en Valgaudemar, Les Portes, Le Casset, Le Bourg, Le Rif du Sap, Le hameau de Navette  , le Hameau des Pennes, le Clot

Le Refuge du Gioberney

Au fond de la plus himalayenne des vallées des Hautes Alpes, le Valgaudemar. A dix kilomètres du dernier village, la chapelle en Valgaudemar. Le refuge du Gioberney se dresse dans l'immense cirque du Vaccivier.
Accessible en voiture, entre le massif des Rouies (3589 m) et celui du Sirac (3440 m) la célèbre cascade du Voile de la Mariée est à portée de main : vous êtes au cœur du Parc des Écrins : un véritable havre de paix.
Le chalet hôtel fonctionne avec un groupe électrogène et n'est pas desservi par un réseau téléphone mobile, donc vous n'aurez pas de terminal carte bancaire. (chèque, chèque vacances ou espèces).
Pour Info pratique : La dernière station essence est à l'entrée de la vallée. Pensez à faire le plein ! Le refuge se trouve à 30 km de là.

Rafting, Pêche en torrent ou lac de montagne, Escalade, Parcours aventure...
Randonnée afin de découvrir la faune et la flore du Parc des Écrins, et profiter du calme de la nature.
Le chalet hôtel est le point de départ de nombreuses randonnées. Vous avez pas moins de trois refuges d'altitude (à savoir : le Pigeonnier, Vallonpierre et Chabornéou),. Le petit Lac du Lauzon est à moins d'une heure trente du refuge, il est idéal pour une bonne mise en jambe. Fini les réveils à quatre heures du matin, pas de voiture à prendre : vous êtes sur place dès l'aube et un service pique-nique vous est proposé. Il est possible de déjeuner de six à dix heures du matin, quand il y a des courses plus longues on peut prévoir et s'arranger.

1 / 2

Please reload

Promenades ou randonnées

​Sentier botanique Dominique Villars

Sur les traces du botaniste Dominique Villars, ce sentier, jalonné de panneaux d’interprétation, vous permettra de découvrir la formidable diversité de la végétation champsaurine. Vous tomberez vous aussi amoureux de ce déluge de couleurs et de senteurs. Dénivelé : 245 m - temps estimé : 2h00
Sur le parcours, pins sylvestres, sapins et hêtres côtoient de vastes prairies et pelouses fleuries. C'est ce même itinéraire que suivi parfois le jeune Dominique Villars bien avant de devenir un médecin et un botaniste reconnu par ses pairs au XIXe siècle.
Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous rendre dans l'écomusée 'La Maison de la Botanique' au cœur du petit hameau du Noyer.

 

Col de la Saume
En parcourant le GR93 venant du Dévoluy dans le sens Nord-sud, tout près du Col du Noyer, on peut atteindre le col de Saume à 1703m d’altitude. Si l’on dispose de 30 minutes (A-R) il est intéressant d’accéder à la Croix de Tournel pour bénéficier d’une vue exceptionnelle sur la vallée du Champsaur et le massif des Ecrins, au-delà du Drac. On peut alors apercevoir l’Olan, la Cime du Vallon, le Sirac et les Ecrins. Après le col de Saume, à 5 minutes, sur le sentier qui redescend sur le Champsaur, on rencontre une source captée qui laisse couler une eau fraîche, avec un faible débit, mais qui ne tarit jamais.

Un petit bassin sert d’abreuvoir aux nombreux oiseaux et aux autres animaux de la montagne. Le GR93, très fréquenté est tracé dans un massif tourné vers l’est et dont le sol est propice à une végétation variée qui comporte entre autre une multitude de fleurs alpines. Ce sentier rejoint 2 km plus bas la départementale D17T et l’on peut continuer la traversée dans la magnifique forêt du Noyer puis regagner Chaudun à 10km en passant par le Col de Chétive.
 

La cabane de Moutet

 

Cette petite cabane en bois construite par l’O.N.F est un but de randonnée idéal pour les marcheurs avisés. Elle est accessible depuis la chapelle de Notre Dame de Bois-Vert, au dessus de la Fare. Il faut gravir environ 600m de dénivelé et prévoir 2H de marche pour atteindre le replat de Moutet à 1800m. Avec un peu de chance, vous rencontrerez le berger du troupeau de moutons, Mr Amar qui se fera un plaisir de vous accueillir et de parler de son métier et de son environnement. Vous serez comblé en découvrant la magnifique vue sur toute la vallée du Champsaur et au-delà. Avec encore un peu de courage, vous pouvez poursuivre votre randonnée jusqu’à Girolet à 2000m d’altitude et là vous serez émerveillé par le panorama qui s’étend de l’Olan jusqu’au Ventoux.
 

La Cabane de Prè-Lachaup

Vous découvrirez cette petite cabane, dite aussi cabane des pierres, construite en pierres enduites, à la sortie de la forêt de Poligny en limite de celle du Noyer. Un panorama grandiose sur un cirque de montagnes calcaires avec de nombreux éboulis qui dégringolent vers la prairie vous attend. Pas de serrure, donc ouverte à tous ; cette cabane est utile pour se mettre à l’abri pendant un orage ou se réchauffer après une ballade en descendant le col de Chétive sur le GR 93, tout proche. Soyez silencieux et observateur : des chamois broutent à proximité des hautes parois alors qu’un troupeau de moutons profite des beaux espaces fleuris et ne souhaitent pas être dérangés.
 

Observation des bouquetins

Pour découvrir le bouquetin ou le bouquetin, des Alpes (Capra ibex), les randonneurs devront se rendre vers le Pic Queyrel.
 

Le col du Noyer et son refuge

Le col du Noyer, avec le "refuge Napoléon", est un point de vue remarquable sur le Champsaur et le massif des Écrins. Entre les grandes murailles calcaires du Dévoluy et la grande vallée du Drac, le col du Noyer, impressionnant belvédère vertigineux sur le Champsaur (table d’orientation), abrite un des Refuges Napoléon. Le col du Noyer est un des rares passages directs entre le Champsaur et le Dévoluy à 1664 mètres d’altitude. C’est au milieu du XIXe siècle que le sentier muletier fut remplacé par une route (entre 1856 et 1858).
Pour les sportifs à vélo, le col du Noyer est très connu. Le versant du côté du village du Noyer constitue un obstacle redoutable avec 6km à environ 9% de moyenne et un passage à 14% sur l’avant dernier kilomètre.